samedi 17 janvier 2015

Mon énigme généalogique

Mon épine généalogique se nomme Claude Françoise CAILLET. Elle fut l’épouse de Cyprien GIRARDOT qui a fait l’objet d’un de mes précédents article. Si j’ai pas mal d’informations sur Cyprien GIRARDOT, en revanche il me manque des données capitales sur son épouse. Je résume ce que je sais d’elle:
-  elle apparait pour la première fois dans mes recherches lors de la naissance de Charles Eugène le 13 mai 1845 à Sécenans. Il est bien précisé que Claude Françoise est l’épouse de Cyprien (donc il y a eu mariage).
- sur cet acte de naissance et sur les cinq autres suivants, il est également précisé qu’elle est couturière. Les deux derniers enfants du couple, François et Jean Pierre Alphonse sont nés en 1855 et 1857 à Dampierre, dans le Jura.
- l’acte de mariage de la fille du couple, Eugénie Hortense à Lyon le 29 mars 1873 précise que Cyprien et Claude Françoise habitent à Gueugnon en Saône et Loire. J’ai donc cherché sur le recensement de Gueugnon de 1872, leur présence or je n’ai rien trouvé. J’en déduis donc qu’ils pourraient avoir habité dans le Jura à Dampierre ou ailleurs jusqu’à 1873. Mais les archives du Jura ne sont pas en ligne.
-l’acte de décès (8 aout 1876 à Gueugnon) de Claude Françoise CAILLET, apporte quelques indices supplémentaires: elle est “née à  Granges le Bourg (Haute-Saône) de CAILLET Barbe qui était journalière au dit lieu”. Bien entendu, j’ai cherché à Granges le Bourg autant la naissance de Claude Françoise autour des années 1820, mais je n’ai rien trouvé. Des cousins lointains ont également cherché et n’ont rien trouvé non plus.
- J’ai aussi cherché l’acte de mariage du couple sur les communes de Granges le Bourg et Sécenans, sans plus de réussite…
Voilà exposée mon épine généalogique.
653_001
Vue de Granges le Bourg.

mercredi 7 janvier 2015

Mes résolutions pour 2015

Nous sommes encore dans le début du mois de janvier et il est encore temps de prendre de bonnes résolutions. Voici les miennes en matière de généalogie.

Au niveau de mes recherches

Il est vraiment plus que nécessaire que j'améliore l'organisation de mes recherches : faire des tableaux récapitulatifs va me permettre de mieux me rendre compte de tout ce que j'ai trouvé jusqu'à maintenant  et aussi de toutes les informations que je dois encore recherches. Je vais aussi revoir la façon dont je tiens mes notes de recherches et les regrouper dans un journal de recherche...
pratique, sa taille me perment de l'emmener partout avec moi
Mon journal de recherche: sa petite taille me permet de l'emmener partout.


En 2015, je vais aussi m'employer à:
  1. rechercher et compléter les informations manquantes, surtout trouver enfin l'acte de mariage et l'acte de naissance de Claude Françoise Caillet, (je vais écrire un article sur elle bientôt dans le cadre du généathème).
  2. rechercher les fratries
  3. étudier la vie de certains ancêtres, notamment celle de Marie Blondeau.
  4. localiser et étudier leur implantation géographique et s'intéresser aux métiers tels que scieurs de longs: les ancêtres de mon mari étaient pour la plupart scieurs de longs auvergnats et ont migré au cours du 19ème siècle vers l'Aube.

Au niveau de mon blog:

Je vais tenter d'écrire davantage d'articles, notamment dans le cadre du Généathème.

Et puis surtout, partager mes trouvailles généalogiques dans mon blog, avec mes "cousins" lointains avec qui j'ai pris contact l'an dernier.

Tout cela pour conclure qu'en décembre prochain, j'espère pouvoir écrire que j'ai pratiquement rempli la totalité de mes objectifs et que surtout j'ai fait des découvertes auxquelles je ne m'attendais pas.