mercredi 1 juin 2016

A comme Achaindre

Jean Marie Achaindre est un des témoins du mariage de Louise Tain et Louis Marchand en 1891. Alors me direz-vous pourquoi en faire l'objet d'un article? Mis à part le fait que son patronyme commence par un A, l'identité de ce témoin m'intrigue depuis un moment. Quand j'ai entrepris les recherches généalogiques du côté de ma grand-mère paternelle, je ne trouvais que des ancêtres bourbonnais et cultivateurs ou journaliers. Or voilà que Jean Marie Achaindre, témoin de la mariée, Louise Tain est faïencier et vit à Digoin. Digoin n'est certes pas très loin du Bourbonnais, mais c'est en Saône et Loire. C'est pas grand chose, mais juste de quoi rompre la monotonie et aiguiser ma curiosité. Ma première recherche pour Jean Marie Achaindre a été les recensements de 1891, année du mariage ci-dessus, à Digoin et j'ai pu ainsi reconstituer la famille de Jean Marie...L'épouse de Jean-Marie, présenté comme oncle de Louise Tain est Jeanne Michaud. J'en déduis que cette Jeanne est certainement la soeur de Marie Michaud, la mère de Louise Tain. Reste à le prouver. Pour cela, je dois trouver le mariage de Jean Marie Achaindre et Jeanne Michaud. C'est ainsi que je me lance dans la recherche des publications de mariage à Digoin entre les années 1880 et 1886, puisque le premier enfant du couple est né en 1886. Je commence par 1886 et je le trouve avec la date du 1er avril 1886 comme date de mariage. En regardant le mariage de la supposée soeur de Jeanne Michaud, Marie Michaud en 1872, on apprend que Pierrette Derure est décédée en 1858. J'en déduis que Jacques Michaud, le mari de Pierrette a du se remarier, pour donner naissance à un enfant en 1865...Un petit coup d'oeil sur Heredis et je me rends compte qu'en effet, Jacques Michaud s'est remarié en 1861 avec Madeleine Rozier à Rigny-sur-Arroux. Reste à regarder s'il y a eu des enfants... Le mariage de Jeanne Michaud vient me confirmer que Jeanne est bien la demi-soeur de Marie Michaud.