samedi 4 juin 2016

D comme Dardannelles

[caption id="attachment_564" align="aligncenter" width="300"]La "Chaonia" transportant des troupes aux Dardanelles : [photographie de presse] / Agence Meurisse, photo issue de Gallica.bnf.fr La "Chaonia" transportant des troupes aux Dardanelles : [photographie de presse] / Agence Meurisse, photo issue de Gallica.bnf.fr[/caption]Quel est le lien entre ce détroit et le challenge AZ? Et bien ce passage maritime entre la mer de Marmara et la mer Égée a été le théâtre de sombres combats au cours de la Première Guerre Mondiale. Ils ont opposé les troupes françaises, britanniques à celles de l'Empire Ottoman. Et pour moi, ce mot Dardanelles résonne dans ma mémoire car mon grand-père me racontait que son père Albert GIRARDOT, Poilu de la Guerre de 14-18 était parti là-bas. Il n'avait jamais pu quitter le bateau cependant.
Bien entendu, j'ai  voulu vérifier cette légende familiale. La consultation de la fiche de mon arrière-grand-père Albert GIRARDOT dans le  registre matricule des archives départementales de Saône-et-Loire apporte les informations suivantes:
Mon arrière-grand-père a été exempté du service militaire en 1909 pour état de faiblesse générale. Au début de la guerre, en 1914, il est maintenu exempté jusqu'en 1917.Il est en effet classé service armé par la commission de réforme le 11 avril 1917. Il est alors affecté au 79ème régiment d'infanterie le 22 mai 1917 et arrive au corps le surlendemain. Albert vient alors de se marier. Il a en effet épousé le 31 janvier de cette même année 1917, Madeleine Marie. Cette dernière est enceinte de mon grand-père qui verra le jour le 18 novembre 1917.
Le 2 avril 1918, Albert GIRARDOT passe au 10ème RI. Il sera envoyé en congé de démobilisation le 8 avril 1919 et regagne alors sa famille à Gueugnon. Ce retour a marqué la mémoire de mon grand-père, alors tout jeune enfant. Il disait avoir eu peur de cet homme (certainement dans un piteux état, comme beaucoup d'autres Poilus).
Sur cette fiche matricule, les campagnes effectuées par mon arrière-grand-père sont les suivantes: du 24 mai 1917 au 1er février 1918: intérieur et du 2 février 1918 au 7 avril 1919 : en Orient. Faut-il en déduire que mon arrière-grand-père est bien allé aux Dardanelles? Il m'est difficile de le confirmer. Peut-être un spécialiste de l'histoire militaire de la guerre de 14-18 pourrait me le dire.